Le 20 août 2010

Web et blogues

Par

France.fr devrait coûter 4 millions d’euros

À la suite de la réouverture du portail france.fr, Le Canard enchaîné a révélé, dans son édition d'hier, le coût total de l'opération pour le contribuable : quatre millions d'euros.

php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known (0)

À la suite de la réouverture du portail france.fr, Le Canard enchaîné a révélé, dans son édition d’hier, le coût total de l’opération pour le contribuable : quatre millions d’euros. Ayant été lancé une première fois le 14 juillet dernier, le serveur s’est très vite retrouvé en rade. Selon la thèse officielle, le trop grand nombre de visiteurs aurait provoqué les dysfonctionnement que l’on sait. Or, c’est une sous-alimentation du serveur de la base de donné qui en serait responsable. « En clair : trop de contenu pour pas assez de contenant ».

L’hebdomadaire satirique exhibe dans ses colonnes, plusieurs factures dont il s’est procuré les fac-similés. Ainsi, la société Mode d’emploi a décroché le marché et a facturé 2 752 535 € hors taxes dont 1 242 095 € pour la seule année 2010, et 755 220 € pour chacune des deux années suivantes. Mais selon le SIG[1] l’affaire n’en est pas restée là. L’interface graphique, jugée trop « ringarde », la direction artistique a été confiée à un designer français, Oraïto. Coût de l’opération : 100 000 € HTVA. La facture s’alourdit avec la conception du logo du site par l’agence Seguala, pour 28 500 € TTC. À ceci s’ajoute les 20 600 € pour la remise en état du serveur lors de la panne. Le montant total de l’opération s’élèverait donc à 3 436 038 11 € TTC.

Mais le SIG n’en reste pas là. Cette même agence Séguala a été chargée de réaliser un clip pour la « promotion internationale de l’image de la France ». Plusieurs personnalités devraient être contactées pour la réalisation de ce court métrage.

Tags: ,

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

 
Commentaires récents
Communauté

Amériquébec - Tous droits réservés, © 2006-2014