Le 9 décembre 2012

Nouvelles technologiesWeb et blogues

Et si l'ordinateur était né 100 ans plus tôt?

Par

Ada Lovelace: Google honore Ada Lovelace, la « première programmeuse du monde »

Google profite de ce 10 décembre pour souligner avec un logo doodle sur sa page d'accueil la comtesse Ada Lovelace, qui aurait célébré aujourd'hui son 197ème anniversaire de naissance.

php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known (0)

En ce lundi de décembre, Google arbore sur sa page d’accueil un joli doodle en l’honneur de la comtesse Ada Lovelace, une mathématicienne d’origine britannique née au début du 19ème siècle, soit le 10 décembre 1815. Le logo en question établit un lien évident entre les travaux d’Ada Lovelace et l’existence de l’ordinateur et même de la tablette numérique:

Ada Lovelace

Qui est Ada Lovelace?

Selon Wikipédia:

Ada Lovelace, officiellement Augusta Ada King, comtesse Lovelace, née Anna Byron le 10 décembre 1815 et morte le 27 novembre 1852 à Londres, fille de lord Byron, est principalement connue pour avoir traduit et annoté une description de la machine analytique de Charles Babbage, un ancêtre de l’ordinateur.

Dans ses notes, on trouve le premier algorithme publié, destiné à être exécuté par une machine, ce qui fait parfois considérer Ada Lovelace comme « la première programmeuse du monde ». Elle a également entrevu et décrit certaines possibilités offertes par les calculateurs universels, allant bien au-delà du calcul numérique et de ce qu’imaginaient Babbage et ses contemporains.

L’algorithme d’Ada était donc destiné à être utilisé avec la machine analytique de l’ingénieur britannique Charles Babbage. Malheureusement, bien que Babbage ait tenté durant toute sa vie de mettre au point cette machine, il n’aura pas eu le temps de la terminer avant sa mort. On peut retrouver les notes d’Ada Lovelace ici de même que son algorithme permettant de calculer les nombres de Bernoulli, qui auront donc servis à concevoir le premier programme informatique de l’histoire. En voici un court extrait:

Operation 7 will be unintelligible, unless it be remembered that if we were calculating for n = 1 instead of n = 4, Operation 6 would have completed the computation of B1 itself, in which case the engine instead of continuing its processes, would have to put B1 on V21; and then either to stop altogether, or to begin Operations 1, 2…7 all over again for value of n(=2), in order to enter on the computation of B3; (having however taken care, previous to this recommencement, to make the number on V3 equal to two, by the addition of unity to the former n=1 on that column). Now Operation 7 must either bring out a result equal to zero (if n=1); or a result greater than zero, as in the present case; and the engine follows the one or the other of the two courses just explained, contingently on the one or the other result of Operation 7.

L’ordinateur aurait-il pu voir le jour 100 ans plus tôt?

Afin de démontrer que l’ordinateur aurait pu faire son apparition 100 ans plus tôt, un projet mené par John Graham Cumming et baptisé Plan 28 a été lancé. Lorsque le financement nécessaire sera atteint, le Plan 28 s’affairera à déchiffrer les écrits de Charles Babbage, puis réaliser une maquette numérique en trois dimensions afin d’effectuer une simulation de la machine. Finalement, on tentera de réaliser un prototype fonctionnel de la Machine analytique de Babbage, ce qui démontrerait que l’avènement de l’ordinateur aurait pu avoir lieu 100 ans plus tôt. Si vous souhaitez contribuer à cette recherche, rendez-vous au http://www.plan28.org/.

Le doodle qu’arbore Google aujourd’hui montre donc différents éléments concernant la vie d’Ada Lovelace, allant de la machine analytique de Babbage, à un clin d’oeil au langage Ada. Effectivement, un langage de programmation développé par le Département américain de la défense, a été baptiséAda, toujours en l’honneur de la première programmeuse.

Malheureusement, Ada Lovelace connut un destin tragique: elle est morte à seulement 36 ans d’un cancer de l’utérus, ou plutôt, après avoir été saignée à mort par ses médecins, une pratique apparemment jugée médicale à l’époque…

Tags: , , , , ,

Laissez un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

 
Commentaires récents
Communauté

Amériquébec - Tous droits réservés, © 2006-2014